Banque en ligne : le service de changement de banque profite aux consommateurs

Extrait Banque-en-ligne.fr - 10 novembre 2016

 

La banque en ligne est en avance en matière de mobilité bancaire ; contrairement aux banques de réseau traditionnelles.

 

Changer de banque dans les meilleurs délais sans être dans une situation de difficulté bancaire pour le client est une obligation pour les banques. Les établissements bancaires traditionnels doivent s'adapter.

 

Face aux nouvelles obligations légales, les banques traditionnelles s'organisent pour rendre opérationnel leur service de changement de domiciliation. Ce que les banques en ligne proposent déjà.

 

Changement de banque : les acteurs traditionnels à la traine par rapport aux banques en ligne

 

 

Avec l’entrée en application de la loi Macron, le 6 février 2017, les clients des banques pourront plus facilement changer d’établissements bancaires. Il leur suffira de se tourner vers leur nouvelle banque, qui sera tenue de s’occuper de toutes les formalités liées à la domiciliation bancaire. L’opérateur sollicitera alors l’ancienne banque du client, afin qu’elle lui fournisse la liste des prélèvements, des virements et des chèques non débités, sur une période couvrant les 13 derniers mois, le tout dans un laps de temps de 5 jours maximum.

 

Le changement de domiciliation sera donc automatisé via le réseau SEPAmail, système d’échanges d’informations sécurisé, et recommandé par la Fédération bancaire française. C’est donc un vaste chantier informatique auquel s'adonnent les banques traditionnelles, alors que les banques en ligne disposent déjà de dispositifs opérationnels pour changer de banque plus facilement.

 

 

Banques en ligne, une prestation déjà assurée

 

Les banques en ligne ont été pionnières sur la question du changement de domiciliation bancaire. Par exemple, chez ING Direct, cet outil s’appelle le switching service, alors que chez BforBank, son équivalent est nommé B Switch...

 

Lire la suite sur banque-en-ligne.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 0